4 janvier 2019

Pratiquez-vous réellement le yoga ?


Rod Stryker répond à la question :

Est-ce que la plupart des gens qui pratiquent le yoga aujourd'hui pratiquent réellement le yoga ?


Cela dépend de la façon dont on définit le yoga. En grande partie, ce qui passe pour être du yoga aujourd'hui est quelque chose dont il n'est fait référence dans aucun des anciens textes traditionnels, soit : souplesse, postures de yoga incroyables, poiriers au milieu de la pièce ou sur la plage, mouvements non-stop accompagnés par les derniers titres rythmés à la mode, le yoga comme antidote au stress, ou juste comme un moyen de se sentir mieux.

Aussi positifs et séduisants ses buts peuvent-ils paraître,  ils ont très peu à voir avec le but originel du yoga :  l'éveil spirituel.



Malgré le fait que beaucoup bénéficient de diverses approches qui sont appelées "yoga", il serait nécessaire que tous sachent quel est le processus vers le but ultime du yoga :  être en état de yoga. De nombreuses étapes clés marquent le chemin -  et faire quelque chose d'extraordinaire avec son corps n'en est pas une -  de même que de se sentir mieux après une séance.

Le fait est que beaucoup sont mal informés et que leurs attentes sont trop faibles.
Ce que la pratique du yoga révèle est bien supérieur à ce que nous supposons. Ainsi, on se contente de quelques bénéfices facilement perceptibles.

Dans le processus actuel de dilution et de déformation de la destination ultime du yoga, nous perdons son principe essentiel : le yoga est construit sur le fondement de l'attention. Si l'on ne devient pas plus concentré, plus clair, à voir plus loin que nos pensées et à devenir ainsi plus conscient de nous-même (du bon comme du mauvais), si au final, on n'accroit pas nos capacités à calmer l'esprit et le corps, vous pouvez l'appeler comme vous voulez - ça peut même ressembler au yoga -  mais vous pratiquez autre chose que le yoga.



Article trouvé sur le blog "AdesaYoga"

Texte original

Site de Rod Striker




31 décembre 2018

On a le droit de ne rien chercher - jacques dor

On a le droit de ne rien chercher, de ne rien vouloir.
On a le droit d'avoir les yeux ouverts, 
simplement, pour laisser venir à soi et se laisser prendre par l'idée même de la vie. 
On a le droit de ne rien inventer de nouveau 
tout en étant sensible comme personne à la vie qui s'offre.
D'un geste, d'un regard, avec délicatesse ou avec rage, 
on a le droit de cultiver l'art de vivre;
sans y ajouter la moindre signature.


jacques dor




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...