18 septembre 2017

Du bon emploi de la volonté découle l’accomplissement

Voici de larges extraits d'un excellent article de Laurence Gay paru sur son blog en 2014 et je vous encourage à le lire en entier

"La violence, ou plutôt, le principe de non-violence en yoga, est un sujet qui est abordé dans un livre vintage que m’a offert une amie. Il est paru en 1966, il est écrit par une grande dame du yoga, Eva Ruchpaul. Elle y décrit les fondements de sa méthode et y partage aussi des descriptions illustrées d’asanas. L’un des passages que j’ai trouvé intéressant concerne donc sa réflexion sur le principe d’Ahimsa (traduit en français par ‘non-violence’) et ce qu’implique en conséquence la notion d’effort en yoga. Selon moi, son analyse est très pertinente et décrit justement le processus d’apprentissage des asanas avec la découverte et le travail d’écoute de nos limitations physiques et ces dialogues intérieurs qui font surface."

"Masochistes, s’abstenir. Il ne s’agit pas de se contraindre à l’inconfort. La douleur n’a de valeur que parce qu’elle nous met face à un choix. Et c’est ce choix qui définit Ahimsa."


Du bon emploi de la volonté découle l’accomplissement. 



16 septembre 2017

De la méditation - Osho


« Un jour, pendant votre méditation, quelque chose de beau se produit, une brise traverse votre être, soudain une lumière surgit, une fragrance se libère et vous êtes sous l'emprise de ce parfum ...puis cela disparaît.

Ensuite, vous voulez que cela se produise tous les jours, dans chaque méditation. Désormais vous êtes frustré, et de plus en plus frustré, et plus vous êtes frustré, plus cette possibilité vous échappe; cette fenêtre-là ne s'ouvrira plus jamais.
Et comme elle ne s'ouvre pas, votre désir qu'elle s'ouvre ne fait que s'intensifier et vous êtes malheureux: « Pourquoi cela n'arrive-t-il pas ? »

J'ai observé de nombreux méditants, des milliers ! Quand pour la première fois vous êtes profondément touché dans votre méditation, cet aperçu disparaît immédiatement et pendant des mois ! Vous venez me voir pour me confier : « Que se passe-t-il ? J'ai eu un aperçu, c'était tellement beau ...     
  pourquoi cela a-t-il disparu ? Qu'ai-je fais de mal ? »

Vous n'avez rien fait de mal, vous êtes devenu avide. La première fois que cela vous est arrivé, vous ne l'étiez pas parce que cela ne vous était jamais arrivé. Comment auriez-vous pu en être avide ? Cela vous était inconnu et cela vous est arrivé tout à fait inopinément. C'est arrivé quand vous ne vous y attendiez pas; c'est venu tout seul !
Mais à présent vous êtes en demande, vous demandez qu'il vous arrive ce qui est arrivé sans demande de votre part. Vous êtes la source de cette difficulté : l'avidité est entrée en jeu. » Osho

30 août 2017

15 août 2017


Bonne fin de vacances
et à très bientôt pour les nouvelles de la rentrée !




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...